Punk Rock Jesus est un de ces comics assez rares qui sont complètement pensés par un seul auteur, pour le scénario comme pour le dessin ET qui sont de pures merveilles. Comment une histoire aussi incroyable a pu être pensée et réalisée par un seul esprit ? C’est du génie. Punk Rock Jesus est une histoire à part, sur un clone de Jésus ayant totalement échappé à ses créateurs… (Peut-on encore appeler ça une critique du comics de Punk Rock Jesus quand j’ai déjà dit que j’adorais ? )

Dans un futur proche (et assez terrifiant), le clonage humain est possible et le premier clone va naître sous l’œil des caméras, dans une émission de télé-réalité. Ils vont cloner Jésus. Pour mettre au monde l’enfant, une nouvelle Marie (donc vierge) est recrutée. Gwen va mettre au monde et élever Chris selon les indications des producteurs de l’émission. Pas de cour de récré et pas de science au programme : biberonné au créationnisme, Chris devra être identique au Christ. Bien sûr, tout ne va pas se passer comme la chaîne l’avait prévu…

critique de comics : punk rock jesus

Sean Murphy est donc entièrement aux commandes de cette histoires, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle est scénarisée et dessinée à la perfection. La seule chose qu’il ne fait pas, c’est l’encrage. Parce qu’il a tout simplement décidé de s’en passer !

Un récit en noir et blanc en forme de coup de poing dans le ventre, de baffe dans la tronche, de flèche dans le genou…

Vous l’aurez compris, une histoire qui ne se laisse pas oublier facilement. Les personnages sont très originaux : je ne pense pas que vous allez trouver ailleurs un personnage qui soit un ancien terroriste de l’IRA punk décidé à être absous de ses crimes en protégeant le clone de Jésus Christ et sa jeune mère dépressive… Loin des récits classiques de super-héros, ce scénario sordide atteint pourtant des sommets épiques, entre autres grâce à ce personnage. Sean Murphy avait déjà prouvé qu’il excellait en dessin dans Joe, l’aventure intérieure, mais certaines pages de Punk Rock Jesus coupent le souffle. On sent vraiment qu’il y a mis toute son âme ! Le dessin aide beaucoup à entrer dans l’ambiance du récit, on en vient à complètement oublier l’absence de couleurs pour s’immerger dans un monde qui ressemble tristement au nôtre… Bien sûr, étant donné le sujet religieux, cela amène des réflexions sur le sens de la religion, sur le libre arbitre et sur la société actuelle, en tous cas Américaine. Et demain, peut-être nous ?

 

critique de comics : punk rock jesusEn conclusion : A acheter plutôt deux fois qu’une, à lire et à relire ! Punk Rock Jesus est un comics visuellement magnifique, avec un scénario vraiment original qui fait réfléchir. Mais que demander de plus ? Et bien, qu’Urban Comics publie très vite le prochain Sean Murphy !

Dans la préface de cette superbe édition, l’auteur écrit qu’il a fallu plusieurs années et plusieurs autres comics réalisés avant que Punk Rock Jesus voie le jour.  Merci d’avoir attendu pour nous livrer le meilleur, Sean Murphy. On te bénit !