Les Gardiens de la Galaxie n’est pas le film dont on a le plus parlé par rapport aux Iron Man, Captain America et compagnie. Pourtant, c’était l’effervescence dans mon petit cœur de geek ! Ce nouveau Marvel avait tout pour me plaire : une équipe de losers magnifiques dans l’espace, moins de pression sur les épaules d’un réalisateur déjà passionné par son sujet, et une B.O pop rétro à souhait. Après l’avoir vu en avant-première, voici ma critique du film Les Gardiens de la Galaxie !

Synopsis : Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être …

Quand on lit l’histoire de base, on se dit que le pari était loin d’être gagné ! Le film a mis du temps à se faire, et on comprend pourquoi. Pourtant, le résultat final est encore plus réussi que The Avengers. Ce Marvel est très proche du ton des comics : plein d’humour et d’action, sans pour autant qu’on en oublie de s’intéresser de près à la psychologie des personnages. La différence avec les autres blockbusters Marvel, c’est que le ton est beaucoup plus léger alors que la menace est tout aussi grande ! J’ai l’impression que ce film peut avoir le même effet que Avengers : plaire même aux personnes qui n’aiment pas les super-héros.

critique gardiens de la galaxie

Il fait vraiment penser à la première trilogie Star Wars, où le sérieux de la menace de Dark Vador et de l’empereur étaient heureusement contrebalancés par les blagues de Han Solo. Peter Quill alias Star-Lord, joué par Chris Pratt, ressemble effectivement à Han Solo, tandis que la première scène où Star Lord apparaît est clairement un hommage à Indiana Jones. Autant de références à Harrison Ford ne pouvaient que rendre bien ! L’homme-arbre Groot ressemble quant à lui à Chewbacca mais les Gardiens ont leur recette de anti-héros bien à eux. C’est loin d’être une copie, mais c’est bien un hommage à ces oeuvres de science-fiction des années 80. Un des premiers plans du film donne le ton : Star-Lord danse sur une musique funky ( Come and get your love des Redbone) sur le chemin vers un objet qu’il veut voler, et BAM le titre du film apparaît en énorme. Le message est clair : vous allez vous éclater !

Ce film était un outsider au même titre que les personnages qui en sont les héros, et qu’est-ce qu’on aime les outsiders… James Gunn, le réalisateur, semble avoir eu plus de liberté pour imprimer sa patte au film et c’est ça qui fait son charme ! Car le réalisateur est un geek au sens premier du terme, un passionné !On peut voir dans toutes ses interviews et dans ses posts sur les réseaux sociaux qu’il n’a pensé qu’aux Gardiens de la Galaxie pendant trèèès longtemps. Et en bon geek vivant dans une société Américaine encore très normée, il a dû se retrouver dans cette bande de marginaux qui s’en sortent par l’humour. Oh, et quel humour ! Je ne me remets toujours pas de certaines blagues du film ! Drax est malgré lui à l’origine de plusieurs d’entre elles, vous m’en direz des nouvelles ! Un des thèmes principaux du film est aussi l’amitié. On regarde une bande de losers qui se rencontre, une équipe improbable et bizarre qui n’ont à priori rien de commun (un arbre qui parle ? un raton-laveur ? une tueuse verte ?) mais qui fonctionne pourtant à la perfection ensemble. La scène où ils s’unissent vraiment vers la fin est magistrale, on voit littéralement le lien qui se forge entre eux ! Paradoxalement, ces Gardiens de la Galaxie extraterrestres semblent plus humains que les Avengers de la terre.

critique gardiens de la galaxie

Visuellement, le film est réussi du début à la fin. Il n’était pas évident de réussir des planètes et des peuples étranges, des batailles dans l’espace avec un budget similaire aux autres films Marvel, qui se passent sur Terre. C’est réussi ! Et je dois avouer que la 3D m’a bluffée sur certaines scènes de bataille, moi qui n’aime pas ça habituellement. Malheureusement, certaines d’entre elles sont vraiment trop rapides, c’est à peine si on a le temps de voir qui prend le dessus sur l’autre, le plan suivant est déjà là ! C’est à peu près le seul reproche que j’ai à faire sur ce film, si ce n’est le problème habituel des films Marvel : les méchants ! Comme à chaque film, ils sont peu développés, on ne sent pas assez la menace qui émane d’eux. C’était la même chose pour Malekith dans Thor 2Aldrich Killian dans Iron Man 3 etc. Ici, Ronan l’Accusateur veut anéantir une planète parce que ce sont ses ennemis (pourquoi ? Aucune idée), Nebula semble superbement cool mais doit prononcer dix répliques sur tout le film, Thanos et le Collectionneur font des apparitions-éclair… J’imagine que ce n’est qu’un teasing pour la suite en ce qui concerne ces derniers personnages, mais ça a le goût de trop peu. C’est selon moi la seule réelle différence entre Marvel et DC Comics. Chez DC, les méchants sont aussi impressionnants que les héros. Tous ceux dans le monde qui ont vu au moins un film Batman ont peur du Joker, les admirateurs de Superman se méfient de Lex Luthor… A part les fans pur et durs de comics, qui sait citer avec un peu de respect dans la voix un opposant à Iron Man ou Hulk ?

critique gardiens de la galaxie

Les Gardiens de la Galaxie, c’est plein d’énergie, c’est le bazar, mais un bazar réjouissant, magnifique et touchant. A la fin, tout ce à quoi on pense, c’est à la suite. A défaut, à retourner le voir en attendant !!
Oh, et est-ce que j’ai mentionné à quel point ce film est drôle ? J’espère vous avoir convaincu, arrêtez de lire et courez vite au cinéma !

La bande-annonce :

La musique du film, que vous n’arrêterez plus d’écouter. Enjoy !