Savez-vous ce qu’est un sketchbook ? Tout fan de comics / de dessin / d’art se doit de connaître ce moyen parfait pour plonger dans l’univers d’un artiste, découvrir des facettes plus personnelles de son travail, ou tout simplement pour soutenir son artiste favori ! Alors c’est le moment de découvrir, avec quelques exemples de ce qui se fait de mieux dans ce domaine 🙂

Un Sketchbook, c’est quoi ?

Commençons par le plus simple en proposant une définition. Un sketchbook est un fascicule autoproduit par l’auteur regroupant des dessins, des esquisses, souvent en édition limitée. On peut aussi voir le terme artbook pour la même définition. Pour un dessinateur de comics, ça n’a donc rien à voir avec un produit fini pouvant sortir sous le label d’une quelconque maison d’édition, il s’agit bien de découvrir ici un travail personnel.

Découvrir une autre facette d’un artiste

Quant on aime un dessinateur, il y a forcément l’envie de découvrir une autre facette que ses travaux « commerciaux ». Dans un sketchbook / artbook, il n’est pas soumis aux directives d’un éditeur, il dessine ce qu’il veut, il peut développer un univers différent de celui ou ceux sur lesquels il travaille actuellement.

Artbook de Tim Sale "Black and White"

Artbook de Tim Sale « Black and White »

Quelques exemples d’artbooks d’artistes reconnus ici
C’est d’ailleurs un objet souvent plein d’informations : le sketchbook est aussi l’occasion pour l’artiste de détailler son processus de travail. Un dessinateur n’aura pas du tout la même méthode qu’un autre, il est donc particulièrement intéressant pour ceux qui s’intéressent aux coulisses d’une industrie (et qui favorisent les humains de cette industrie, plutôt que l’aspect gros sous…) de découvrir la manière de travailler d’un dessinateur admiré ! C’est personnellement par le biais de sketchbooks que j’ai réellement découvert les différentes étapes de création d’une planche dans les comics : le crayonné, l’encrage, la colorisation, le lettrage ! Ce qui change beaucoup le regard qu’on peut avoir sur son comics du mois… Quel boulot, il vaut même plus que son prix n’est-ce pas ? 😉

lart-de-sin-city-frank-miller

Croquis préparatoire / résultat final d’une page de Sin City, dans l’artbook de Frank Miller

Découvrir l’évolution du style d’un artiste

Pour certains artistes qui travaillent surtout sur des covers, ou qui travaillent « dans l’ombre » (par exemple les encreurs !) réunir ses dessins est aussi le moyen pour que les fans connaissent mieux leur oeuvre, pour montrer l’évolution de leur style de manière plus évidente… On peut aussi découvrir les inspirations qui ont influé sur le développement d’une oeuvre qu’on admire, bref : de quoi briller en société 😉

Artbook de Stéphanie Hans, qui fait surtout des covers

Artbook de Stéphanie Hans, qui fait surtout des covers

Détenir un objet précieux

Et oui, un artbook/sketchbook est aussi un objet précieux : souvent acheté pendant une convention, ou directement à l’artiste, c’est souvent un joli souvenir d’une rencontre ! Dans ces circonstances, il sera donc signé, comportant éventuellement une dédicace (un petit dessin rapide dont le sujet est soit choisi par le dessinateur, soit par l’acheteur s’il y a un face à face et que l’artiste n’est pas débordé bien sûr). Et là franchement, posséder un tel objet avec une dédicace personnalisée, c’est carrément la classe ! Et là, je regarde mes quelques sketchbooks bien alignés sur mon étagère avec un soupçon de fierté !

Le sketchbook d'Eddy Barrows dédicacé pour Yoann alias Blacki des GG Comics !

Le sketchbook d’Eddy Barrows dédicacé pour Yoann alias Blacki des GG Comics !

20161204_112557 20161204_112617

Soutenir les artistes

Last but not least : acheter un sketchbook est le meilleur moyen pour apporter votre soutien ! Les motivations d’un artiste pour éditer un sketchbook peuvent être de s’exprimer de manière plus libre que lorsqu’il est soumis à un contrat de travail, de développer un style visuel différent, mais aussi simplement de gagner sa vie ! Beaucoup de dessinateurs débutants créent leur sketchbook lorsqu’ils n’ont pas encore été édités par une maison d’édition. Ils peuvent ainsi se faire repérer, distribuer un objet physique pour démontrer leur talent, et accessoirement pouvoir payer leurs factures en vendant celui-ci lors de conventions, ou sur leur site. La vente d’un sketchbook peut aussi être un moyen de récupérer un peu d’avance niveau finances pour pouvoir travailler sur un projet personnel, et là ça vaut encore plus le coup de soutenir pour voir l’aboutissement d’une BD que l’artiste a en tête !!

Chris Panda

Le Sketchbook de Chris Panda, qui crée maintenant son premier comics : Wonderland Resistance !

Au fur et à mesure, le métier d’artiste se précarise malheureusement de plus en plus. C’est une généralité, mais c’est aussi valable dans le milieu des comics. La rentabilité à tout prix y est présente comme dans n’importe quelle industrie. Il est important d’en avoir conscience, pour y réfléchir à deux fois avant de critiquer le prix des comics, voire de télécharger au lieu d’acheter… Et choisir de mettre son argent du côté des artistes qu’on admire avant tout, en convention mais aussi lorsqu’ils lancent un projet en financement participatif ! Votre soutien peut les mener loin : par exemple, suite au succès de la campagne Ulule du projet The Infinite Loop, IDW a repéré le duo maintenant bien connu de Pierrick Colinet et Elsa Charretier pour l’éditer aux Etats-Unis, suivi de Glénat en France. Aujourd’hui, Elsa dessine pour DC Comics, Marvel, et même pour George Martin, l’auteur de Game of Thrones ! Et Pierrick a l’air de travailler sur un projet cool-mais-encore-top-secret !

Le sketchbook d'Elsa Charretier, l'édition Ulule de The Infinite Loop, et le tome 2 édité chez Glénat comics !

Le sketchbook d’Elsa Charretier, l’édition Ulule de The Infinite Loop, et le tome 2 édité chez Glénat comics !

Bref, Noël arrive… Et si vous offriez à vos proches (ou à vous-même !) un cadeau qui aie du sens ? Je vous mets LA campagne du moment : le sketchbook Girls, Gods & Monsters vol.5 est déjà financé sur Ulule, MAIS Julien Hugonnard-Bert (encreur sur les séries Injustice, Star Wars, Masqué…) vous réserve des surprises en plus : il tirera des contributeurs au hasard chaque semaine pour recevoir des cadeaux en plus des contributions. Cette semaine, vous pouvez gagner un exemplaire de Masqué, d’un album de Injustice ou Star Wars dédicacé, ou des prints ! Et bien sûr, plus la campagne fonctionnera, plus Julien dévoilera de bonus. C’est un fidèle du Lille Comics Festival, j’ai eu la chance de travailler avec lui sur sa précédente campagne et c’est devenu un ami. Mais c’est surtout parce que son travail est génial que je vous le recommande et que j’ai envie de voir ce qu’il a dans la tête… #teasing 😉

Découvrez Girls Gods & Monsters vol.5 et ses nombreux bonus !

Découvrez Girls Gods & Monsters vol.5 et ses nombreux bonus !

Mais bien sûr, ce n’est pas le seul exemple, fouillez la rubrique « Bande Dessinée » du site Ulule, ou Kickstarter ! Je vous garantis que vous trouverez des merveilles !

Quelques jolis exemples pour la route