Rien ne se crée, tout se transforme. Cette citation est aussi vraie pour les scientifiques que pour les créatifs. Pas de création sans inspiration ! Les scénaristes de comics ne font pas exception. Découvrez les personnages réels ou de fiction qui ont inspiré vos méchants de comics préférés !

1. Le Joker

méchants de comics inspirés par des gens réels

C’est l’acteur Conrad Veidt jouant dans le film L’Homme qui Rit qui a inspiré Bob Kane et Bill Finger pour la création du plus célèbre ennemi de Batman. L’Homme qui rit est une adaptation d’un roman de Victor Hugo où le personnage principal, Gwynplaine, est enlevé par des vendeurs d’enfants qui le défigurent. Ses cicatrices donnent l’impression qu’il est toujours en train de sourire de manière exagérée… Dans le roman, c’est plutôt un personnage tragique que comique, les auteurs de Batman n’ont gardé que l’aspect visuel et ont inventé complètement le clown fantasque et dangereux qu’on connaît bien aujourd’hui !

2. Catwoman

catwoman jean harlow

L’apparence pleine de sex-appeal de Catwoman a été empruntée à l’actrice Jean Harlow. La citation de Bob Kane à propos de Catwoman et des femmes en général vaut son pesant d’or… « I felt that women were feline creatures and men were more like dogs. While dogs are faithful and friendly, cats are cool, detached, and unreliable. I felt much warmer with dogs around me – cats are as hard to understand as women are. » Donc les chats sont des créatures froides, distantes émotionnellement et peu fiables, comme le sont les femmes, ces êtres incompréhensibles ! OK, autre temps, autres mœurs mais quand même !! Bonjour la machisme M. Kane

3. Double-Face

méchants de comics et les gens qui les ont inspirés

source : sreenrant

La double personnalité de Harvey Dent fait évidemment penser à tous les personnages schizophrènes de la littérature, en particulier au Docteur Jekyll et Mister Hyde. Quant à l’histoire avec l’acide, elle a été inspirée par le personnage principal de Blackbat, un magazine pulp, qui a été défigurée de la même manière.

4. Magneto

magneto-professeur-xavier-malcolm-x-martin-luther-king

Stan Lee a dit dans quelques interviews que les personnages de Magneto et Charles Xavier étaient inspirés de Malcolm X et Martin Luther King. Deux personnalités qui combattent l’oppression contre la minorité à laquelle ils appartiennent (les noirs / les mutants) d’une manière totalement opposée. Il ajoute d’ailleurs qu’il n’a jamais vu Magneto comme un méchant, mais juste un type qui fait des mauvais choix au nom d’une cause pourtant juste. Mais… Rappelons-nous la règle numéro 1 : Stan Lee ment ! Il est assez connu qu’il aime réécrire l’histoire à son avantage. Les connaisseurs des tous premiers numéros de X-Men disent souvent que ces histoires ressemblaient à toutes les autres écrites par The Man : une métaphore pour l’adolescence, et que la direction vers les droits civiques a été prise après le règne de Stan Lee… Mais que voulez-vous, il faut toujours qu’il ramène tout à lui 😉

5. Poison Ivy

poison ivy betty page

L’histoire de la fille empoisonnée qui devient empoisonneuse est apparemment assez courante dans la mythologie Indienne. Les scénaristes de Batman ont utilisé l’histoire Rappaccini’s Daughter par Nathaniel Hawthorne, qui reprend cette légende. Quant à son look, c’est à Betty Page qu’ils ont pensé !

6. Darkseid

jack-vance-darkseid

Le modèle d’un tyran ? Un autre tyran de la vraie vie ! Jack Kirby a pris comme modèle Hitler pour la personnalité de ce grand méchant d’un autre monde, et a pris l’acteur Jack Palance comme modèle physique…pauvre Jack !

7. Talia Al Ghul

talia-al-ghul-james-bond-girl

Et oui, Talia est inspirée d’une James Bond girl ! C’était pourtant évident. Dans Au service secret de sa majesté, la relation entre James Bond, Tracy DiVicenzo et son père Draco ont le même type de relation que celle entre Batman, Talia et Ra’s Al Ghul. Je trouve ça parfait !

8. Lucifer (Sandman)

lucifer-david-bowie

Alors là, c’est ma préférée ! La réunion de mes plus grandes idoles ! Neil Gaiman a été inspiré par le poème Paradise Lost de John Milton, mais pour le physique, il a pensé à David Bowie ! Mais c’est vrai, quel autre physique le diable pouvait-il avoir ?!

9. Harley Quinn

Arleen-Sorkin-and-Harely-Quinn

source : screenrant

 

Paul Dini et Bruce Timm ont pris l’actrice Arleen Sorkin pour modèle. Elle jouait dans la série très en vogue à l’époque, Des Jours et des Vies. Rien à voir me direz-vous, on ne fait pas plus kitsch ! Mais dans une séquence de rêve, elle apparaissait déguisée en clown de la commedia dell’arte. Le jeu de mots avec son nom a beaucoup amusé l’équipe à la tête de Batman : la série animée, qui l’a reprise à son compte. Et le plus drôle, c’est que Arleen Sorkin a ensuite doublé le personnage vocalement dans plusieurs films et séries animées pendant des années !

Pour en savoir plus sur ce qui a inspiré la création des personnages de comics, lisez l’article de Paul Youg sur Screenrant (en anglais)