Attention, coup de gueule ! Ne vous méprenez pas, je suis une grande fan de Batman. C’est le premier héros de comics que j’ai découvert, aimé, et collectionné. Mais à force de le voir PARTOUT (des centaines de comics, des dizaines de films, dessins animés, jeux vidéos et autres produits dérivés), je commence à saturer. Pas vous ? A force de le sur-utiliser, DC Comics serait-il en train de nous lasser de son meilleur personnage ?

Si Superman était le plus célèbre dans leurs premières années d’existence, Batman l’a largement rattrapé depuis. Un homme qui amène son corps et son esprit vers la perfection par la force de sa volonté, qui combat les monstruosités de sa ville en se cachant dans l’obscurité… Voilà un héros qui correspond beaucoup plus à notre époque urbaine, individualiste et presque pessimiste que le symbole bariolé du patriotisme ! Et il fait vendre, c’est certain. Il est devenue la figure de proue de DC Comics, celui qui domine tous les autres héros de la franchise, autant en termes de ventes qu’en nombre de séries éditées chaque mois. Faisons le point sur les titres qui sortent aux Etats-Unis :

  • Detective Comics : sa série historique (ininterrompue depuis 1938 !)
  • Batman, the Dark Knight : rassemble des histoires plus « ésotériques » et souvent hors continuité. Vient d’être annulée pour laisser la place à…
  • Batman Eternal : un titre créé spécialement pour les 75 ans du personnage, qui sort toutes les semaines !
  • Batman and Robin
  • Batman/Superman
  • Batman Beyond : qui se passe dans le futur, où Bruce Wayne a passé son costume à Terry McGinnis et pilote tout depuis la Batcave
  • Batman’66 : qui rend hommage à la série légendaire des années soixante
  • Justice League

Si l’on compte les héros appartenant à la Bat-family, on peut rajouter :

  • Batwoman
  • Batgirl
  • Nightwing
  • Catwoman
  • Batwing
  • Harley Quinn
  • Teen Titans, c’est à dire la Justice League Junior, Red Robin en fait partie.

On frôle l’overdose de Batman, là ! Bien sûr, on remarque moins cette omniprésence en France car seule une infime fraction de ces titres paraissent ici. Mais en consultant le planning des sorties Urban Comics, l’éditeur des héros de DC Comics en France, on voit bien qu’il y a un titre Batman par mois contre deux par an pour le reste…

La plupart des comics qu’on peut trouver en France sont des Batman

overdose de batman

Même dans les elseworlds, c’est à dire des comics dont les événements se passent dans une réalité alternative, on ne peut échapper à lui ! Par exemple, l’histoire de Earth 2, qui n’est pas encore publié en France, me paraissait vraiment intéressante. La tentative d’invasion de la terre de Darkseid n’a pas été stoppée par l’équipe de héros comme dans Justice League tome 1. Dans cet univers, la guerre fit rage : Superman, Wonder Woman et Batman sont tués au combat. L’occasion de mettre d’autre héros en avant, comme Green Lantern (Alan Scott) ou Hawkgirl. Mais EVIDEMMENT, ils ont fait réapparaître un autre Batman au bout de quelques numéros… Oui mais un Batman rouge ! J’ai reposé ce comics à ce moment-là, et je n’ai jamais lu la suite.

Mais bien sûr, je n’ai évoqué que le format comics !

Si on prend en compte la série de 1966 et Gotham qui commencera en automne, les sept films déjà diffusés et les deux en préparation, les quinze films d’animation et les dix séries d’animation où il apparaît, mais aussi les innombrables jeux vidéos et produits dérivés… C’est énorme !

Trop de Batman tue le Batman

Ce qu’il y a d’encore plus agaçant que cette avalanche de chiffres, c’est cette obsession des auteurs de vouloir rendre Batman supérieur et plus cool que tous les autres héros. Comprenez-moi bien : je suis la première à affirmer dans chaque soirée arrosée que si-si bien sûr que Batman pourrait battre Superman, d’ailleurs il le fait dans The Dark Knight Returns etc. Mais soyons honnêtes, on parle là de circonstances exceptionnelles, de terrain soigneusement préparé et d’un plan qui se déroule sans aucun imprévu ! La Tour de Babel en parle d’ailleurs très bien : le génie lié à la paranoïa maladive de Batman fait qu’il a un plan pour mettre hors service chaque héros de la Justice League si le besoin s’en fait sentir. Mais ces plans ne fonctionnent que si les membres de l’équipe sont pris un à un, et ne dépend pas de la force physique de Batman, mais d’équipements de haute technologie. Là ça reste crédible ! Mais quand je le vois débarquer sur Apokolips pour bastonner Darkseid dans le film d’animation Superman/Batman : Apocalypse, je me marre ! C’est un dieu à la puissance illimitée quand même, Batman a beau posséder un propulseur pour voler et une ceinture magique où il trouve toutes les armes dont il a besoin (à la Mary Poppins…) il n’est pas de taille et c’est tout !

overdose de batman

Par exemple là Batman devrait être tout à fait décédé !

J’adore toujours Batman. Mais parfois, les aventures de la Justice League ruinent toute la crédibilité du personnage. Certains scénaristes ont peut-être besoin de se rappeler que Batman n’est qu’un homme ! Mais un homme exceptionnel, qui est un génie avant d’être un ninja ! Il a tout à fait sa place dans la Justice League, mais il gagnerait en cohérence et en prestance s’il restait dans un rôle stratégique. Un leader ne s’impose pas par la force, mais par l’esprit. Qui de mieux que Batman pour imposer son génie ? Mais il ne sera jamais plus à sa place que dans la Batcave et dans les rues de Gotham City, à chasser ses vilains étranges et fascinants. Moi je dis ça…