Dans les comics, les mamans sont souvent mortes assassinées, parce qu’il faut bien fournir une motivation au héros ! Heureusement, tous les super-héros ne sont pas orphelins, et certains personnages de comics sont aussi des parents. A l’occasion de la fête des mères, Comics pour Noob vous présente son top 10 des mamans dans les comics, dans les meilleures comme les pires !

Les meilleures mères dans les comics

5. Linda Park-West (Flash)

top 10 mamans dans les comics

 

Linda Park était une journaliste très populaire lorsqu’elle a rencontré Wally West (Flash). Après leur mariage, elle tomba enceinte de jumeaux. A la suite d’un combat entre Flash et un super-méchant, Linda donna naissance à Jai et Iris dans la speedforce, la source des pouvoirs de Flash. Ils héritèrent donc des pouvoirs de leur père. Malheureusement, ils semblent vieillir plus rapidement que la normale. Linda Park-West abandonne alors son métier pour faire de la recherche médicale, afin de trouver un remède à la condition de ses enfants. Et malgré son angoisse, elle les laisse vivre une vie de super-héros afin qu’ils vivent leur vie pleinement, au cas où elle serait courte… Si ça ce n’est pas du dévouement !

4. La reine Hippolyta (Wonder Woman)

 top 10 mamans dans les comics

La reine des Amazones Hippolyte désirait tellement un enfant que les dieux lui accordèrent une fille, créée à partir de glaise. C’est la princesse Diana, future Wonder Woman ! Dans les comics récents, ses origines sont devenues plus prosaïques, elle est le fruit d’une aventure entre la reine et Zeus. Mais l’amour de la mère reste le même, Hippolyte a prouvé qu’elle était prête à se sacrifier et à sacrifier son peuple pour sauver sa fille chérie !

3. La Femme Invisible (Les 4 Fantastiques)

top 10 mamans dans les comics

Sue Storm-Richards a été une figure maternelle pour son frère depuis la mort de leur mère lorsqu’ils étaient très jeunes. Elle l’a été pour les 3 autres fantastiques depuis le début de leurs aventures, et elle l’est devenue réellement quand Franklin et Valeria sont nés. Elle n’est pas seulement invisible, elle crée aussi des champs de force qui lui permettent de protéger de manière efficace ses coéquipiers et ses enfants. C’est une super-héroïne, une épouse, une mère dévouée et beaucoup plus utile depuis que les auteurs sont devenus moins sexistes… Vive Susan Storm !

2. Tante May (Spider-Man)

top 10 mamans dans les comics

Je sais, vous allez me dire qu’elle n’est pas la mère de Peter Parker… Mais elle l’a élevé après la mort de ses parents, a tenu le coup pour lui après la mort de son mari. Elle a toujours été présente pour lui quoiqu’il arrive, même lorsqu’il a révélé qu’il était Spider Man devant le monde entier lors des événements de Civil War. Après ça, Spider-Man a même échangé son mariage avec Mary-Jane contre la vie de sa tante, qui avait été assassinée. Je dirais même qu’elle est encore mieux qu’une mère !

1. Martha Kent / Lara Lor-Van (Superman)

top 10 mamans dans les comics

Superman a eu deux mères, toutes aussi courageuses l’une que l’autre. Lara s’est sacrifiée pour que son fils vive, Martha a eu la tâche difficile d’élever un alien à la force surhumaine. L’histoire de Red Son le prouve, si Superman était né dans un autre pays, le monde ne serait pas le même ! C’est sûrement grâce aux valeurs morales inculquées par cette Américaine idéale qu’il est un sauveur et non un tyran. Et si c’était elle, la vraie héroïne ?

Les pires mères dans les comics

5. Sally Jupiter (Watchmen)

top 10 mamans dans les comics

Sally Jupiter était le Spectre Soyeux, une héroïne qui faisait partie des MinuteMen. Son costume digne des meilleurs sex-shops lui attirait des attentions un peu trop appuyées, elle se fit même violer par un autre « héros » du groupe, Le Comédien. Ce qui ne l’empêchera pas de concevoir sa fille Laurie avec lui plus tard… Bonjour la psychologie ! Elle passera sa vie à brider sa fille afin qu’elle devienne une héroïne comme elle, à l’empêcher d’avoir des amis pour s’entraîner à la place, etc. Elle critique également tous les choix de sa fille, y compris celui de vivre pendant de nombreuses années auprès du Docteur Manhattan. En résumé : une mère étroite d’esprit, entretenant des relations perverses avec son entourage, et manipulatrice à l’extrême avec son enfant.

 

4. Ursa (Superman)

top 10 mamans dans les comics

Ursa est la seconde du général Zod, comme on peut le voir dans Man of Steel. Dans les comics comme dans le film, Superman envoie les militaires rebelles de Krypton dans la Phantom Zone. Seulement, le général Zod n’est pas tué, car Superman NE TUE JAMAIS. (Ça c’est fait.) Il est coincé avec Ursa dans la Phantom Zone. Lor-Zod naît de leur union, seulement pour être torturé continuellement par ses parents, qui ne l’ont conçu que pour s’échapper de leur prison… Il arrive sur Terre et est temporairement adopté par Clark Kent et Lois Lane : il devient Chris Kent ! Cette triste histoire est publiée dans Geoff Johns présente Superman tome 2, c’est un de scénarios de Superman qui m’ont le plus touché. Meurs, Ursa !

3. Sheila Haywood (Batman)

jasons-mom

Ce personnage n’apparaît que brièvement, mais assez pour manquer de peu le titre de pire mère de l’univers des comics ! Jason Todd, le deuxième Robin, découvre qu’il a été adopté. Il part à la recherche de sa mère biologique et la retrouvera en Ethiopie, où elle fait du volontariat. Jusque là tout va bien. Mais le Joker fait en réalité chanter Sheila Haywood car il sait qu’elle détourne de l’argent de l’association, et qu’elle a fait des avortements illégaux à Gotham, tuant accidentellement une de ses patientes. Sheila détourne donc les médicaments destinés aux pauvres Ethiopiens afin que le Joker les revende au marché noir, et en plus, elle lui livre son propre fils… Sous ses yeux même pas affolés, le Joker bat Jason Todd presque à mort avec un pied de biche, puis les attache ensemble à côté d’une bombe. Dans son dernier geste, il tente de protéger cette mère qui ne le mérite pas du souffle de la bombe.

2. Talia Al Ghul (Batman)

top 10 mamans dans les comics

Fille d’un des pires ennemis de Batman, Ra’s Al Ghul, Talia est pourtant celle avec qui il a un fils : Damian Wayne. Bon, il a été plus ou moins forcé… Drogue + jolies courbes, un cocktail détonnant !  En étant élevée par le chef de la Ligue des Assassins / terroriste écolo ayant vécu des centaines d’années, Talia ne pouvait être parfaite, c’est certain. Et pendant un certain nombre d’années, elle n’a été ni tout à fait une héroïne, ni tout à fait une méchante… A la manière de Catwoman. Mais depuis son aventure avec le Détective, elle avait décidé de former une vraie famille avec lui et de prendre la succession de son père à la tête de la Ligue des Assassins à ses côtés. Mais Batman l’a rejetée. Elle a donc élevé leur fils en secret pour en faire un digne héritier, tout en préparant sa vengeance contre son ex-amant, à base de destruction de la moitié du monde ! Damian choisit de combattre auprès de son père en devenant Robin. Talia le désavoue tout simplement et crée un clone de Damian, le considérant désormais comme une première expérience de laboratoire ratée… Et c’est lui qui subira la mésentente de ses parents de la pire des manières. Lisez Grant Morrison présente Batman tome 1 à 8 pour tout savoir sur cette histoire qui glace le sang !

1. Mystique (X-Men)

top 10 mamans dans les comics

Mystique est présentée dans les adaptations cinématographiques comme un personnage ambivalent : ni bon ni mauvais, tentant juste de survivre et de sauver les mutants à sa manière. Et bien la Mystique des comics est bien souvent TRÈS méchante ! Sans même parler de ses actions auprès de Magneto et compagnie, elle se débrouille bien pour faire le mal toute seule. Mystique a eu deux enfants biologiques : Graydon Creed (fils de Dents-de-Sabre ) et  le X-Men Diablo. Elle a eu ensuite une fille adoptive, la X-Men Rogue. Elle a abandonné Graydon Creed à la naissance, ne visitant la famille qui l’a adopté que de temps en temps pour voir s’il manifestait des pouvoirs mutants. Il n’en avait pas, mais est devenu en vieillissant un politicien influent, farouche adversaire des mutants. Pour éviter que ses actions ne nuisent trop à ses congénères, Mystique remonte le temps et tue son fils avant l’âge adulte. Problème réglé. Son deuxième enfant, Kurt Wagner (Diablo) est né avec la peau bleue et une queue. Les habitants du village Allemand où il est né le prennent pour le diable et veulent le tuer. Mystique, qui sait quand même se défendre mieux que ça d’habitude, décide de se sauver et abandonne son bébé dans un fossé pour ne pas qu’il l’a ralentisse. Sympa ! Quant à Rogue, elle ne l’a adoptée que parce qu’elle pensait que ses pouvoirs permettraient à la confrérie des mauvais mutants d’être invincibles. Voilààà, vous l’aimez moins bien maintenant Mystique-Jennifer Lawrence n’est-ce pas ?

Bon. Votre mère ne peut qu’être meilleure que la liste que vous venez de lire ?! Alors n’oubliez pas le petit cadeau aujourd’hui. Bonne fête à toutes les mamans !