Un grand artiste nous a quittés. Darwyn Cooke a malheureusement perdu sa bataille contre le cancer il y a quelques jours. J’avais déjà prévu de parler de son travail par ici, mais je me disais qu’il nous réservait certainement encore quelques œuvres… Ce sera donc à l’ensemble de sa trop courte carrière que je rendrai hommage. Et il y en a bien assez pour remplir un article ! (Re)découvrez ce maître du style cartoony dans mon zoom sur Darwyn Cooke !

Darwyn Cooke a mis une dizaine d’années avant d’exploser dans le monde des comics, mais sa patience a été récompensée, car il a eu l’occasion d’imposer sa « patte » sur quelques monuments du genre. C’est le grand Bruce Timm, dont je vous ai parlé dans mon article sur la Paris Comics Expo 2016, qui l’a recruté pour travailler sur les storyboards des séries animées Batman et Superman. Le style de Darwyn Cooke ressemble en effet à celui du créateur de Harley Quinn : cartoony, simple mais pas simpliste. Il a aussi créé le générique de la série animée Batman Beyond.

Batman : Ego

batman ego 4

DC Comics le laisse ensuite travailler sur ses parutions papier. Son premier gros succès en tant que créateur est Batman : Ego, dont il est le scénariste, le dessinateur, encreur et coloriste. Ego est un récit court d’une soixantaine de pages qui met en scène Bruce Wayne se confrontant littéralement à son alter ego Batman dans un moment où il pense arrêter sa croisade contre le crime. Il se demande s’il n’est pas la cause de cette galerie de super vilains, si sa cause est nécessaire, efficace ou simplement folie de sa part… Cette plongée fascinante dans la psyché torturée de l’homme chauve-souris est d’une qualité exceptionnelle, autant au scénario qu’au dessin. Qu’une histoire aussi courte, en dehors de la continuité, marque autant les esprits prouve à quel point Darwyn Cooke méritait qu’on lui donne la chance de démontrer tout son talent ! Cette histoire a été publiée par les éditions Semic, mais elle est malheureusement épuisée depuis un moment.

Batman : Ego en V.O sur Amazon

Catwoman : Selina’s Big Score

Catwoman Darwyn Cooke

 

 

Après un passage chez Marvel où il s’occupe notamment de quelques numéros de X-Force, Wolverine/Doop ou Spider-Man’s Tangled Web, Darwyn Cooke revient chez DC et s’attaque au personnage de Carwoman, en compagnie du scénariste de génie Ed Brubaker. Ils remodèlent complètement le personnage : le costume actuel de Catwoman a été créé par lui ! Il reste quatre numéros seulement avec Brubaker, mais il revient à ce personnage en écrivant et dessinant Selina’s Big Score, prequel de la série qu’ils avaient initiée ensemble. Darwyn Cooke met en scène une Selina Kyle momentanément débarrassée de son costume de Catwoman, et tentant de se refaire une santé financière en faisant un gros braquage… Parue chez Semic il y a quelques années, cette histoire n’a pas été rééditée à ma connaissance, et je le regrette, car j’aime beaucoup les scénarios mettant en avant Selina plutôt que Catwoman, d’autant que celle-ci n’est pas hyper sexualisée comme beaucoup d’artistes la représentent, le dessin de Darwyn Cooke prend des accents un peu plus sombres, plus pulp. Ici, la complexité du personnage est parfaitement retranscrite, une véritable anti-héroïne !

Catwoman : Le grand braquage sur Amazon

Ed Brubaker présente Catwoman tome 1 sur Amazon

DC : The New Frontier

the new frontier Hal Jordan Darwyn Cooke

Peut-être son travail le plus connu ! Darwyn Cooke a ensuite l’opportunité de rendre hommage à une époque qui le fascine : le golden age & le silver age dans les comics. Ce qui correspond à la période allant de la fin des années 30 jusqu’aux années 50. Il met donc en scène ses personnages favoris : quelques-uns des héros de la Justice League of America dans les Etats-Unis des années 40, 50, puis 60, où la seconde guerre mondiale puis la guerre froide ont précipité la fin de l’âge d’or des super-héros. Mais une menace extra-terrestre va remettre nos héros sur le devant de la scène… Darwyn Cooke a tenu à rendre hommage aux personnages tels que les créateurs les ont faits : c’est à dire que Barry Allen devient Flash l’année de sa première apparition dans les comics par exemple, et qu’il a la même personnalité et histoire que lors de ses premières apparitions, la continuité suivante est totalement ignorée. Ce qui en fait un excellent ouvrage pour des débutants qui voudraient découvrir l’aspect classique/rétro des comics ! Cette oeuvre a été adaptée en film d’animation par Darwyn Cooke lui-même, et oui, DC lui faisait vraiment confiance ! Ce film sera sans doute plus facile à trouver d’ailleurs que la publication papier, qui n’a pas encore été rééditée par Urban Comics. On l’espère pour bientôt !
Autant être honnête : je trouve que Darwyn Cooke est plus doué au dessin qu’au scénario, et cette oeuvre est surtout intéressante pour l’univers golden age mis en avant, pour le style graphique inspiré à la fois de Jack Kirby et de Bruce Timm, que pour un scénario un peu simpliste, voire parfois bancal qui aura sans doute beaucoup plus parlé aux Américains qu’à moi. Mais je vous invite à vous faire votre avis vous-mêmes, il y a beaucoup de fans de cette oeuvre, qui a d’ailleurs été récompensée par plusieurs Eisner Awards, Harvey Awards etc. Dans tous les cas, visuellement, c’est magnifique, on sent que chaque détail a été pensé et travaillé !

La nouvelle frontière tome 1 sur Amazon

La nouvelle frontière tome 2 sur Amazon

La nouvelle frontière tome 3 sur Amazon

Batman/The Spirit puis The Spirit

batman the spirit darwyn cooke

Le style de dessin de Darwyn Cooke fait incontestablement de lui un artiste idéal pour des oeuvres rétro. Lorsque l’idée se présente de faire un crossover entre Batman et The Spirit pour surfer sur l’annonce d’un film The Spirit, une dream team se crée avec Jeph Loeb (Batman Un Long Halloween, Superman for all Seasons, Spiderman Blue, Daredevil Yellow etc… Que du bon !) au scénario et Darwyn Cooke au dessin. Ce crossover exclusif montre Batman & The Spirit combattant ensemble leurs méchants respectifs qui ont décidé de s’allier ! C’est un one shot assez simple, mais voir Darwyn Cooke se réapproprier la création de Will Eisner en l’opposant à la rigidité du personnage de Batman est assez chouette ! D’ailleurs, Darwyn Cooke a ensuite pu scénariser et dessiner la nouvelle série The Spirit, lancée suite au succès du crossover. Par la suite il a collaboré avec plusieurs dessinateurs pour cette série. Là encore, ces publications sont presque impossibles à trouver en Français…

Superman : Kryptonite

Superman-Kryptonite-cv

Cette histoire n’est apparemment plus en continuité aujourd’hui (sauf peut-être après les bouleversements du nouvel event de DC « Rebirth » ? Nous verrons…) mais je considère qu’elle est une des meilleures pour débuter la lecture des aventures de Superman. On suit Superman qui va rencontrer pour la première fois une des seules choses qui peuvent le blesser. Et en parallèle, un être venu de Krypton contenu dans ce fameux bloc de kryptonite… La manière dont Darwyn Cooke met la kryptonite en avant et la manière dont Superman approfondit sa connaissance de ses origines est originale et assez réussi, tout comme les nombreux moments émouvants entre les personnages. Clark Kent est bien mis en avant dans cette histoire, ce que j’apprécie beaucoup, je trouve que c’est ce qui fait le charme du personnage, c’est qu’il est « bien plus humain que la plupart d’entre nous » comme le dit si bien Batman. J’ai tendance à considérer, attention subversion, que Clark est le vrai « moi » du personnage, et que Superman est le masque, au contraire de Batman qui a fait de Bruce Wayne rien de plus qu’un masque cachant sa vérirable identité. Mais je sais que beaucoup n’adhèrent pas à cette idée ! Bref, cette oeuvre scénarisée par Darwyn Cooke avec Tim Sale est une bonne lecture même si le scénario part parfois dans tous les sens, et pour ne rien gâcher, un régal absolu pour les yeux. Bon, Tim Sale étant mon dessinateur favori, je ne suis peut-être pas tout à fait objective sur le sujet… Mais franchement, Tim Sale c’est toujours magnifique, non ?

kryptonite

Superman : Kryptonite sur Amazon

Richard Stark’s Parker

richard stark's parker 5

Darwyn Cooke se tourne ensuite vers des adaptations comics des romans de Richard Stark ( le pseudo de Donald E. Westlake, célèbre romancier spécialisé dans le genre policier) sortis dans les années 60. Au scénario et au dessin, il crée Richard Stark’s Parker : The HunterThe Outfit,  The Score et  Slayground. Le personnage principal de ces histoires est Parker, un criminel professionnel qui cherche à se venger après avoir été trahi par son partenaire et la femme qu’il aimait. Une intrigue classique du genre ! Ce récit rétro colle parfaitement au style de dessin de Darwyn Cooke ! J’avoue que je n’ai pas lu ces oeuvres car le policier n’est pas du tout mon genre préféré, alors je n’en dis pas plus et je vous laisse admirer son travail, magnifique comme toujours !

Richard Stark’s Parker tome 1 en Anglais sur Amazon

Richards Stark’s Parker tome 2 en Anglais sur Amazon

Richards Stark’s Parker tome 3 en Anglais sur Amazon

Richards Stark’s Parker tome 4 en Anglais sur Amazon

Before Watchmen : Silk Spectre & Minutemen

before watchmen minutemen

Ce prequel à Watchmen a fait couler beaucoup d’encre, beaucoup de fans se sentant floués par la reprise de l’univers de cette oeuvre-culte par DC, des années après la parution de l’original, surtout sachant que le créateur, Alan Moore, a complètement renié ce projet. Contexte compliqué donc, mais en ce qui concerne Darwyn Cooke, c’était une chance incroyable de travailler sur un univers dont il est fan, donc il a décidé de l’accepter malgré les critiques environnant le projet. Il a travaillé sur deux des publications « Before Watchmen » : au scénario et au dessin pour Minutemen, au scénario uniquement pour Silk Spectre, en duo avec Amanda Conner. Les publications Before Watchmen sont de qualité variable de l’avis de tous, enfin plutôt de toutes les personnes suffisamment objectives pour juger les oeuvres elles-mêmes et ne pas s’insurger de la trahison envers Moore 🙂
Je dois avouer que j’ai trouvé peu d’intérêt à Silk Spectre. L’histoire est assez convenue, encore plus pour ce personnage qui est, soyons honnêtes, pas très complexe à la base. Les dessins ne sont pas assez captivants pour que je conseille cette lecture… Tout l’inverse de Minutemen. Là, Darwyn Cooke assure aussi la partie dessin, et c’est magnifique ! Même si certains ont râlé sur les changements apportés dans l’histoire des différents personnages par rapport à Watchmen, j’ai trouvé qu’ils étaient assez pertinents, dans le sens où ils sous-entendent que la réalité est souvent loin de la légende, ce qui est quand même une idée essentielle de l’oeuvre originale. Encore une fois, il excelle dans la mise en scène du rétro, lorsqu’il faut donner vie aux années 40 et 60 ! Il y excelle comme pour Justice League : The New Frontier. De plus, le dessin de Cooke apporte un peu de lumière à l’univers, ce qui est logique puisque l’action se passe avant l’effondrement « officiel » de l’idéal super-héroïque. Et pourtant ! Que de tragique, déjà, dans l’histoire des Minutemen… Je n’en dis pas plus, je vous laisse découvrir cette oeuvre, qui est un incontournable selon moi !

Before Watchmen : Minutemen sur Amazon

Before Watchmen : Spectre Soyeux sur Amazon

Pour finir en beauté, voici quelques-unes de mes illustrations et cover préférées de Darwyn Cooke ! Quel talent…